Le festival en images, en musique en 1’19’’

  

Café de la danse - 5 passage Louis Philippe - Paris 11ème

Dimanche 23 nov

 

Alberto San Juan - artiste invité - 2 spectacles


Comédien membre fondateur de la Cie Animalario qui reçoit en 2003 le prix Max du meilleur spectacle pour Alejandro y Ana, également acteur dans une vingtaine de films, il a reçu en 2008 le Goya du meilleur acteur pour son rôle dans le film Bajo las estrellas de Félix Viscarret. Mais il dit se sentir plus attaché au théâtre où il a « plus d’autonomie et de maîtrise ». Il entreprend en 2013 un parcours artistique plus individuel avec l’impérieuse nécessité de parler de son travail et de créer sur ce qui se passe dans son pays, sur l’histoire récente et sur l’actualité espagnole et propose en deux spectacles sa vision poétique et critique de la société espagnole.

www.albertosanjuanyegozcue.com


______________________________


Dimanche 23 nov à 17h

Poésie/Musique

Spectacle en espagnol - Durée 1h15

Alberto San Juan et Fernando Egozcue

Todo dice que sí…


Parcours sentimental, philosophique, humoristique et social à travers la poésie espagnole du XXème siècle : Pedro Salinas, Luis Cernuda, Juan Ramón Jiménez, Gabriel Celaya, Jaime Gil de Biedma, José Agustín Goytisolo, Josep Maria Fonollosa, Angel González...

Les poèmes excellemment mis en musique et accompagnés à la guitare par le compositeur argentin Fernando Egozcue, sont interprétés plus que récités dans une parfaite complicité entre les deux artistes.


Tarifs: 12€, 17€ , 22€ - (Tarif pour les 2 spectacles: 30€)

-> Réservations: festival@zorongo.com

______________________________


Dimanche 23 nov à 19h

Théâtre

Spectacle en espagnol - Durée 1h30

Alberto San Juan

Auto retrato de
un joven capitalista español


Monologue d’Alberto San Juan, dans lequel il parle de sa vie pour parler de la vie dans son pays, depuis l’année de sa naissance en 1968, jusqu’à aujourd’hui.

« Je suis capitaliste. J’ai un compte dans une banque qui spécule sur les aliments. J’ai une assurance médicale privée. J’ai un contrat d’électricité dans une entreprise qui vole ses clients parce que son objectif est le bénéfice maximum. Quand je travaille je touche le salaire le plus élevé que je peux obtenir, sans me préoccuper du salaire ni des conditions de travail de mes camarades… »


Y preguntas…

A partir del 2010, el saqueo, la estafa, la catástrofe, se hacen brutalmente evidentes… ¿cómo hemos llegado hasta aquí? En el caso español, la mirada vuelve inevitablemente a la Transición. ¿Vivimos en una democracia? ¿Ha sido alguna vez El País un periódico progresista? ¿Cuántas personas han muerto asesinadas por el terrorismo de Estado en España? ¿Qué responsabilidad tiene la familia Botín en la miseria acumulada en España?”


Tarifs: 12€, 17€ , 22€ - (Tarif pour les 2 spectacles: 30€)

-> Réservations: festival@zorongo.com